L'amour m'a tué

Publié le par Colomba

Aurais-je un jour assez de cran pour retourner au combat
Il me reste encore du sang sous les ongles
Je crois qu'il faut beaucoup plus que du temps pour oublier quelqu'un comme toi
Au lavage même en frottant les trasses de sang ne partent pas
Pourquoi faut-il toujours en baver?
Est-ce que mourrir ressemble à ça?
J'avais entendu tes doigts claquer et bien sur j'avais ramper jusqu'à toi
J'étais toujours au garde à vous quand tu inspectais mon corps
J'ai ce susson collé au cou comme une trasse du remord
Mais pour penser à autre chose peut etre devrais-je me casser le bras
Je sais l'amour a tuer plus de gens que tout une siecle de coléra
J'en ai vu mourrir des miliers aujourdui ça tombe sur moi
Merci d'avoir passer les gans pour dire que tu ne m'aimais pas
J'ai trouvé tellement charmant la compassion qu'escortait ta voix
Le crime est toujours plus élégant quand l'assassin est très adroit
Et tu t'éloignes et tu t'éloignes et je n'y fais rien
Il est rare que l'on gagne en se conduisant comme un crétin
J'aurais du te courrir après me jetter à tes pieds
Il n'y a plus d'amour propore
L'amour m'a tuer
Je ne veux pas lancer à tes trousses tous les reproches de la terre
La place est au silence ma douce alors pas de bruit dans mon cimetière
Oui j'aurais du te retenir avec ce que je n'avais pas
Avec des diams et des ménhires
Tu vois je dis n'importe quoi
Juste pour aller un peu plus loin tomber un peu plus haut
Je t'ai perdu comme un crétin comme je l'ai dit plus tôt
Et de derrière la vitre je regarde tout mon proget
Perdre du sang pas litre dans leur couveuses, agoniser
Le blanc des infirmière ne m'a jamais exciter
Elles peuvent bien mélanger les noms
D'ailleur les bébés sont tous laids

¤ Cali ¤

Publié dans colomba

Commenter cet article